Seringues, sang, pansements...

Que deviennent les déchets hospitaliers dangereux ?

La gestion des déchets infectieux et toxiques nécessite des mesures sécuritaires strictes dans un hôpital. A Tournai, ils sont placés dans un "bunker" avant de partir à l'incinérateur, où ils passent par "un circuit parallèle".


Pour la série "Dans le secret des lieux", La Libre vous emmène dans les coulisses de cette gestion.

Réservé aux abonnés


Pas encore abonné ?


Lisez l'article gratuitement avec notre offre
"Premier mois gratuit"

1er mois gratuit puis 10,99 €
par mois sans engagement

Déjà abonné ?


Verification de sécurité en cours