L'EURO NUMÉRIQUE

Pourquoi l'Europe se lance-t-elle dans l'univers virtuel ?

"L'Europe doit être aux avant-postes
sur la question des monnaies digitales
de banque centrale
et doit activement la faire progresser
"

Olaf Scholz,
le 16 avril 2021,
ministre allemand des Finances à l'époque,
devenu chancelier fédéral depuis.


Bien que 58 % des achats des Belges sont effectués en espèces, l'argent liquide devient de moins en moins utilisé au fil des années. Une tendance qui s'est renforcée avec la pandémie de Covid-19, tant en Belgique qu'au niveau mondial.

Face à ce changement d'habitude de paiement, les monnaies numériques attirent de plus en plus la convoitise de certains pays.


C'est dans cette optique que les gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) ont décidé cet été de lancer la phase d'étude d'un projet d'euro numérique, qui devrait durer 24 mois.
La décision issue de cette analyse permettra de lancer la phase d'exécution.


"Une Europe souveraine a besoin
de solutions de paiement
innovantes et compétitives
"
Olaf Scholz

Une solution comme...
l'euro numérique ?

Analyse de son fonctionnement
et de ses répercussions

Réservé aux abonnés


Pas encore abonné ?


Lisez l'article gratuitement avec notre offre
"Premier mois gratuit"

1er mois gratuit puis 10,99 €
par mois sans engagement

Déjà abonné ?


Verification de sécurité en cours