A quoi ressemblera la vie dans la future base lunaire ?

Un séjour durable sur la Lune. Voilà le grand changement entre les visées lunaires actuelles et les missions Apollo, selon le responsable du centre d’entraînement des astronautes à l’Agence spatiale européenne, Frank De Winne. “C’était une course, et une fois que vous l’aviez gagnée, c’était bon. Ici, nous voulons rester, au final, de façon permanente à la surface lunaire”.

Mais comment ? A quoi ressemblerait un tel séjour permanent ? Dans quel habitat ?

“Ce n’est pas encore planifié en détail, que ce soit au sein de la Nasa, mais aussi avec les partenaires internationaux, et les partenaires commerciaux. On s’attend à ce que les partenaires commerciaux jouent un grand rôle pour les éléments à la surface lunaire”, indique Tim Tawney, de la Nasa. "Mais être sur la Lune pour une longue période, c’est ce qu’on envisage en effet. La Lune fait partie d’une architecture plus large car notre destination finale, c’est Mars.”

Même s’il n’y a pas de plan détaillé, les agences sont bien conscientes des défis que les séjours longue durée entraîneraient pour les astronautes et réfléchissent donc à comment y répondre. “Toutes ces technologies (pour faire face aux challenges), on est en train de les tester. Quand on verra ce qui marche mieux, on pourra les rassembler pour avoir une vraie base lunaire où on pourra travailler plus longtemps”, nous détaille Frank De Winne.

Le principal danger pour les astronautes à la surface lunaire ? Les radiations. Et les séjours lunaires de longue durée demanderont en particulier de s’en protéger. “Étant donné ces radiations, nous choisirons probablement de construire une structure recouverte de sol lunaire, le régolite, pour protéger les astronautes”, nous indique David Parker, responsable de l’exploration à l’ESA.



Réservé aux abonnés


Pas encore abonné ?


Lisez l'article gratuitement avec notre offre
"Premier mois gratuit"

0€ le 1er mois puis 9,99 €
par mois sans engagement

Déjà abonné ?