L'affaire Delphine Boël

L'affaire Delphine Boël


  1. 18 octobre 1999

    Photo : Bernard Demoulin


    Le journaliste flamand Mario Danneels (18 ans) écrit une biographie de la reine Paola ("Van 'La Dolce Vita' tot koningin"), dans laquelle il révèle, en une ligne, l'existence d'une fille illégitime d'Albert II. Cette fille serait Delphine Boël, née d'une liaison qu' Albert II aurait eue avec Sybille de Sélys Longchamp, entre 1966 et 1984.

  2. 24 décembre 1999

    Photo : Robert Vanden Brugge/Belga


    Dans son discours de Noël, le roi des Belges en exercice reconnait que la reine Paola et lui ont traversé une crise conjugale dans les années 70. Mais il a, depuis lors, toujours contesté ëtre le père biologique de Delphine Boël.

  3. 24 juin 2013

    Photo : Bernard Demoulin


    Delphine Boël, se présentant comme la fille naturelle d’Albert II, cite à comparaître le Roi, le prince Philippe et la princesse Astrid devant le tribunal de première instance de Bruxelles. Mlle Boël cherche à obtenir l’ADN des membres de la famille royale pour tenter de prouver qu’elle est bien la fille naturelle du Roi. Elle entend obtenir une déchéance de paternité à l’égard de Jacques Boël, l'homme qui l'a élevée, et, dans la foulée, une reconnaissance de paternité dans le chef du roi Albert II.

  4. Septembre 2014

    Michel Houet/Belga


    Jacques Boël, père légal de Delphine, annonce qu'il a réalisé un test ADN établissant qu'il n'était pas le père biologique de la jeune femme. Le test aurait été réalisé avec son ADN, celui de Delphine Boël et celui de la mère de cette dernière.

  5. Novembre 2014

    Photo : Bernard Demoulin


    Le tribunal de première instance de Bruxelles, après avoir entendu les parties et le parquet lors d'audiences précédentes, se tourne vers la Cour constitutionnelle à laquelle il pose des questions préjudicielles. Il estime, par ailleurs, que l'action intentée par Jacques Boël en contestation de sa paternité à l'égard de Delphine est irrecevable car prescrite.

  6. Février 2016

    Photo : Alexis Haulot


    La Cour constitutionnelle, répondant aux questions posées par le tribunal bruxellois, déclare contraires à la Constitution les deux articles du Code civil qui pouvaient entraver l’action en contestation de paternité introduite par Mlle Boël, comme préalable à toute tentative de faire reconnaître le roi Albert II comme son père.

  7. 25 octobre 2016

    Photo : Eric Lalmand/Belga


    Le tribunal de première instance de Bruxelles convoque à l'audience fixée le 21 février 2017 toutes les parties liées à la procédure. Parmi les personnes invitées à se présenter devant le tribunal figure donc le Roi Albert II.

  8. Le 21 février 2017

    Photo : Eric Lalmand/Belga


    Albert II devra-t-il faire un test ADN ? Réponse dans le mois. L'affaire a été prise en délibéré et le jugement devrait être rendu dans le délai légal d'un mois, selon les avocats.

  9. Le 28 mars 2017

    Photo : Eric Lalmand/Belga


    La justice estime qu'Albert II n'est pas le père légal de Delphine Boël, qui fait appel .

  10. Le 11 juin 2018

    Photo : Belga


    Albert II ne devra pas faire de test ADN: une décision de justice déboute (provisoirement) Delphine Boël.

  11. Le 5 novembre 2018

    Photo : Belga


    La cour d’appel de Bruxelles a établi que Jacques Boël n’est pas le père légal ou biologique de Delphine Boël et a ordonné, dans la foulée, au roi Albert II de se soumettre à un test ADN dans les trois mois à venir.

  12. Le 29 novembre 2018

    Photo : Belga


    L'avocat du roi Albert II réagit: "Il n'est pas convoqué pour un test ADN la semaine prochaine"

  13. Le 1er février 2019

    Photo : Belga


    Le roi Albert II va se pourvoir en cassation contre les deux arrêts de la cour d'appel de Bruxelles rendus dans le cadre de l'affaire qui l'oppose à Delphine Boël, a annoncé son avocat Alain Berenboom vendredi. "Ce pourvoi critique l'essentiel des dispositions de ces deux arrêts de la cour d'appel de Bruxelles y compris, par certains moyens spécifiques, la mesure d'expertise génétique qui a été ordonnée", précise-t-il.

  14. Le 28 mars 2019

    Photo : Belga


    Delphine Boël et Albert II campent sur leurs positions. La cour d’appel de Bruxelles a entendu, en présence de l’intéressée, la plaidoirie des avocats de Delphine Boël et des conseils du roi Albert II. Ils ont une interprétation très différente des conséquences de l’arrêt rendu en octobre par la même cour d’appel qui imposait au roi Albert II de se soumettre, dans les trois mois, à un test ADN censé établir ou non sa paternité à l’égard de Mlle Boël.

  15. Le 11 avril 2019

    Photo : Belga


    La cour d’appel a clos les débats. Elle tranchera d’ici à la mi-mai. La cour, qui siégeait à huis clos, a mis un terme aux débats. Lors d’une audience précédente, elle avait mis l’affaire en continuation. Désormais, les plaidoiries sont allées jusqu’au bout et il n’y a pas eu de surprise majeure.

  16. Le 16 mai 2019

    Photo : Belga


    La cour d'appel de Bruxelles a condamné Albert II à 5000 euros d'astreinte par jour tant qu'il n'accepte pas de se soumettre à un test ADN dans le cadre de l'affaire qui l'oppose à Delphine Boël, qui se bat pour se faire reconnaître comme sa fille depuis de nombreuses années.
    Fin 2018, la cour d'appel avait estimé que l'ancien roi des Belges devait se soumettre à ce test. La décision se faisait attendre depuis.

  17. Le 29 novembre 2019

    Photo : Belga


    L'avocat général a demandé devant la Cour de cassation, le rejet du pourvoi d'Albert II dans l'affaire Delphine Boël. Celle-ci devra attendre le 13 décembre avant de connaître la décision de la Cour. "Les juges ont décidé de reporter l'affaire au 13 décembre prochain afin de permettre aux parties de répliquer aux conclusions du ministère public".

  18. Le 13 décembre 2019

    Photo : Belga


    La Cour de cassation a prononcé en audience publique le rejet du pourvoi introduit par le roi Albert II contre deux arrêts de la cour d'appel de Bruxelles, principalement celui du 25 octobre 2018 qui établit que Jacques Boël n'est pas le père légal de Delphine Boël et qui lui a ordonné de se soumettre à un test ADN.

  19. Le 27 janvier 2020

    Photo : Belga


    Le roi Albert II indique que les résultats ADN montrent qu'il est bien le père biologique de Delphine Boël.

  20. Le 2 juin 2020

    L'ultime audience dans l'affaire Delphine Boël reportée à cause du coronavirus.

  21. Le 10 septembre 2020

    Photo : Jasper Jacobs/Belga

    Delphine Boël veut devenir "Princesse de Belgique": pourrait-elle apparaître dans l’ordre de succession?