Les vols de câble,
le fléau du rail

Depuis plusieurs mois, les chemins de fer
belges sont touchés par une nouvelle vague
de vols de câbles. Sur le terrain, l'impuissance
se fait sentir. Et mine le moral de ceux qui
réparent les dégâts pour éviter que les pillards
ne puissent ajouter à leur butin des minutes de
la sacro-sainte ponctualité.

C’est effrayant… Le scénario se répète plusieurs nuits par semaine.” Les torches de Christophe, Yannick, Davy et Jean-Paul, quatre agents Infrabel, sont braquées sur un ensemble de câbles fraîchement sectionnés par des pinces coupantes isolées. La nuit (de lundi à mardi) a été fructueuse pour les pillards qui sévissent sur le rail depuis le début de l’été. Le réseau a été touché à Landen, sur la ligne 2 à grande vitesse entre Bruxelles et Liège, à la bifurcation Josaphat à Schaerbeek sur la ligne 161 qui relie Namur et la capitale et sur la ligne 42, qui relie Visé à la frontière allemande.