Entre fantômes, légendes et touristes, que nous dit le Mont d'aujourd'hui ?

“La Libre Explore” voyage un peu plus à l’ouest, avec l’ambition de démonter les mythes et légendes que l’on associe au Mont-Saint-Michel.

Le site classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979 démontre sa vivacité touristique
et environnementale.

© Reporters

© Reporters

Le Mont-Saint-Michel,
un patrimoine qui vit

Un point de vue sur Tombelaine et le Mont-Saint-Michel, depuis la baie, en avril 2018. © Aurore Vaucelle

Un point de vue sur Tombelaine et le Mont-Saint-Michel, depuis la baie, en avril 2018. © Aurore Vaucelle

Enlève tes chaussures


Il faut parfois s’éloigner pour saisir un lieu dans son entièreté. Rendez-vous au Bec-d’Andaine à moins d’une dizaine de kilomètres à vol d’oiseau du Mont-Saint-Michel, au cœur du village de Genêts.

Les habitants de ce village – qui devient jaune en avril (d’où son nom) – ont un point de vue sur le Mont tout à fait épatant. C’est sans doute à cet endroit que l’on saisit le mieux ce que Xavier Bailly, administrateur du Mont-Saint-Michel, nous raconte à propos de l’événement géologique auquel correspond l'irruption du Mont ( cf. le chapitre Mythes et Légendes du Mont). L’irruption dans le ciel azur d’un mont rocheux, piquant le séant des cieux, et sur lequel les hommes n’ont pu s’empêcher de vouloir créer un monument à la gloire de Dieu.
C’est aussi en ce jour d'avril, où nous faisons la traversée, que nous pourrons sans doute le mieux appréhender l’exploit auquel se sont adonnés les pèlerins pendant des siècles, eux qui, au péril de leur vie allaient prier l’archange Michel au sommet de l’abbaye bénédictine pour gagner leur place en paradis.

Aujourd’hui, pas tant de mise en danger physique ou spirituelle, mais sûrement de la bravoure, oui, et un souci de vigilance nous accompagneront pour traverser les sept kilomètres qui nous séparent du Mont. Le Mont qui, pour nous aussi, est le dessein final. 

Sois vigilant 

Pour consulter la suite du dossier,
connectez-vous avec vos identifiants

Je me connecte